• Je remonte cet ancien article à  l'occasion de la semaine de la presse à l'école,

    L'occasion aussi pour moi de partager avec vous l'article que j'ai écrit pour Beneylu psssst (cliquer sur le logo)

    Beneylu Pssst

    Ça y est, je me lance, cette année, ma classe va créer le journal de l'école.

     

    Les objectifs, les différentes étapes du projet en cliquant sur l'image.

    Ecrire un journal scolaire

    Pour les premières séances, se munir de nombreux journaux, pour enfant ou non, afin  que les enfants manipulent, découpent et collent.

     Vous pouvez voir le premier numéro en cliquant sur l'image. (les photos des enfants sont illisibles volontairement)

     Premier numéro

    Les grandes étapes du projet, réalisé tambour battant en deux semaines...

    Découverte du vocabulaire du journal

    - Découverte de la une de différents journaux,

    - Découpage des différents journaux pour en reconstituer un . (le gros titre de l'un avec le bandeau de l'autre, l'oreille d'un troisième...)

    - Lister les rubriques présentes dans les journaux pour enfants. Faire la différence entre article et rubriques.

    - Observer des articles de journaux plus ou moins longs (encore un peu de découpage ), remarquer la phrase d'accroche, le style, le niveau de langue.

    - Découvrir la règle des 5W (in English : who, what, where, when, why ) qui indique les cinq questions auxquelles tout bon article se doit de répondre : qui? Quoi? Où? Quand? Pourquoi?

    Qu'est-ce qu'un journaliste?

    Idéalement, j'aurai voulu qu'un journaliste vienne à la rencontre de mes élèves. Hélas, je n'ai pas encore eu de réponse positive.

    En lieu et place de cette rencontre, nous avons fait des jeux de rôle pour essayer de nous mettre dans la peau du journaliste à l'école :

    -Tu vas voir le Directeur pour lui poser des questions et tu écris l'article. (les élèves oublient qu'il faut noter les réponses, c'est encore arrivé après cette petite mise en scène !)

    - Tu prends des photos d'un élève et tu la publies dans un article, la maman te téléphone (là, c'est moi qui joue le rôle de la maman pas contente qui n'a pas donné l'autorisation de publier la photo de son enfant)

    - Interrogez à plusieurs un écrivain venu à l'école. (pour leur montrer la nécessité de préparer les interviews)

    Peut-on écrire n'importe quoi?

    - Lecture et débat sur la charte du jeune journaliste de l'association jet d'encre. « charte.pdf » 

    Distribution, signature et plastification des cartes de journalistes.

    carte de journaliste école 

    Créer le journal

    • Trouver son titre, son logo, son slogan.
    • Choisir les rubriques du premier numéro.

    Oh ! Ils veulent faire un sondage...Et zou, qu'est-ce qu'un sondage? Comment fait-on ? Que fait-on des résultats? Il est un peu tôt dans l'année pour aborder la proportionnalité mais quand même, l'occasion est trop belle quand un élève dit 45 pour cent ...alors qu'il parle de 45 élèves sur 175 ! 

    • Ecriture en équipe : Quelle belle fourmilière ! Mais il y a le petit Jean-Pierre qui ne veut plus travailler avec la petite Gertrude parce qu'elle "fait la chef", l'équipe du sondage qui oublie de noter des réponses et tien, il manque une classe (ils n'ont pas interrogé notre classe), ceux qui veulent assassiner les dames de la cantine dans leur article et c'est parti pour 15 minutes de débat sur le rôle du journaliste, retour à la case déontologie... Ouahou ma pauvre tête... Mais quelle satisfaction de les voir réfléchir, débattre et travailler ainsi!
    • Saisie des articles sur les ordinateurs pendant que l'assistante d'éducation, super impliquée dans le projet, aide les deux équipes à la traine.
    • Récupération des articles (merci à l'assistante d'éducation encore une fois) pour la mise en page car la maîtresse n'a pas encore trouvé le bon "truc" pour que chacun saisisse son article au bon emplacement en pouvant tout réunir après.
    • Mise en page donc par la dite maîtresse, sur Word, erreur de débutante ! La prochaine fois on verra ce que donne Publisher. Il y a bien la matrice tout prête de Bayar Presse mais pas assez souple à mon gout.
    • Correction des erreurs par les élèves et les adultes.
    • Ecriture d'un éditorial plein d'humour et de gentillesse par le directeur.
    • Publication d'un premier journal, zut, il y a encore des coquilles donc (re)corrections !!!
    • Ouf, c'est fini, on est contents et les élèves sont fiers d'eux !
    • Vivement le prochain numéro.

    La prochaine fois, le travail sera plus étalé dans le temps, certains ont même déjà réfléchi à des propositions d'articles...

     Si vous voulez des fiches de travail pour les élèves, j'ai trouvé un très beau dossier, très complet,  chez monecole (ici)

    Et pour découvrir un fonctionnement différent allez faire un tour sur le journal en court circuit de l'école de Glayeul

     Follow my blog with Bloglovin

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    1 commentaire
  • Chaque jour depuis le début de l'année, c'est le même rituel :

    L'élève de service annonce : Aujourd'hui nous sommes..., hier nous étions...  et demain nous serons...

    Mais c'est tellement entré dans le paysage de la classe que beaucoup n'écoutent plus, écrivent la date sans avoir besoin de regarder (tant mieux).

    Pareil pour la météo. C'est bon, ils savent s'il fait beau ou s'il pleut. La lecture du thermomètre est acquise. Alors, ça bouge?

    Depuis le début du mois de mars, voici comment ces deux rituels ont évolués.

    La date

    L'élève de service écrit la date au tableau à l'aide des étiquettes aimantées (elles ont le même code couleur que les étiquettes du début d'année), pendant que les autres l'écrivent sur leur ardoise. Ensuite, il interroge des camarades avec les étiquettes équitables :

    "Quel jour sommes-nous?" "Quel jour serons-nous demain" ou "quel jour étions-nous hier?"

    La formulation des questions est bien plus difficile que d'écrire la date !

    Date et météo : un peu de changement !

    Télécharger les étiquettes.

    La météo

    Nous relevons les températures intérieures et extérieures. Elles sont inscrites au tableau sur l'affichage dédié. Ensuite, l'élève de service interroge les copains : "Où fait-il le plus chaud (ou le plus froid)?"

    Ensuite chaque élève doit répondre sur son ardoise à la question suivante : "Quelle est la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur?"

    Nous vérifions ensuite les réponses avec la frise numérique , en faisant des "sauts de grenouille" de 1 en 1, dans un sens ou dans l'autre.

     

    Date et météo : un peu de changement !

    Télécharger les deux planches températures

                   

    Et vous, comment faites-vous évoluer ces rituels?

          Et pour un travail en cycle 3, allez voir Le livre de Sapienta, elle partage son travail et donne des liens pour vous !

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    14 commentaires
  • Les vacances sont terminées pour tout le monde, alors il est temps de reprendre les bonnes habitudes. Voici, comme en chaque début de mois, les doc du mois de février. Et n'oubliez pas qu'un petit commentaire donne le sourire à tout le monde!


    Pour découvrir les doc' du mois de février:

     
    logo_cpb_grand 
     
     
    Bonnes visites!

    votre commentaire
  • Ma classe de CP est une classe formidable où des enfants tous très différents apprennent ensemble.

    Ma classe a un côté un peu magique, un beau matin (ou après-midi, comme vous voulez), le petit qui ne connait pas le nom des lettres se met à lire, comme ça, sans crier gare, sans prévenir. La petite timide qui ne dit jamais rien, d'un coup d'un seul se met à lire toute seule les consignes du fichier de maths.

    Et ce n'est pas fini, ils font pareil en maths, par un bel après-midi (ou par une belle matinée, comme vous voulez bien sur) les voilà qui comprennent le principe de la soustraction...

    Et moi, la maîtresse, en les voyant progresser comme ça, j'ai l'impression qu'une bonne fée est cachée dans ma classe, ils me donnent même des frissons les petits Schtroumpfs. Même si certains sont malhabiles, très remuants, bavards ou au contraire éteints. Même si ce n'est pas facile pour ceux qui ne parlent pas bien le français ou qui ont des difficultés particulières. Ils avancent et c'est ce qui m'importe et me réjouit.

    Et puis un jour,  un petit bonhomme qui ne va pas bien, pas bien du tout, devient  violent, très violent, vis à vis de lui même,de ses copains et même de moi aussi, rendant la vie de la classe très très compliquée, pendant de longues journées, de longs jours, d'interminables semaines.

    Mais où sont donc passés les sourires des petits Schtroumpfs?

    Où est passée ma belle énergie?

    Où sont passées mes envies de jeux et d'ateliers?

     Mais où est donc passée la bonne fée? Mystère !

    La sorcière Bouloventre...

    En attendant, la sorcière Bouloventre vient me titiller...

    La vilaine s'incruste dans mes rêves et le matin quand je bois mon thé. Elle m'accompagne toute la journée.

    Je ne veux pas qu'elle prenne le contrôle mais je me surprends à crier, à gronder pour des broutilles des petits qui, somme toute, ne font rien de bien méchant.

    Je ne veux pas qu'elle prenne le contrôle mais j'ai souvent le sourire un peu forcé, je le sens.

    Je ne veux pas qu'elle prenne le contrôle mais j'ai supprimé les ateliers car il faut veiller au grain.

    Je ne veux pas qu'elle prenne le contrôle mais elle est aux commandes quand le petit se déshabille, restant vêtu de son seul slip au milieu de la classe.

    J'essaie de prendre du recul, de comprendre, d'être bienveillante.

    Alors, la copine de Bouloventre s'invite à la fête, la très antipathique Culpabilitas !

    C'est elle qui ricane dans mon dos quand l'enfant est accueilli chez mon collègue de CM2.

    C'est elle encore qui se réjouit quand la séance de maths n'a pas été très dynamique.

    C'est elle qui est à la fête quand la séance de lecture est interrompue.

    C'est elle qui s'amuse quand je n'arrive pas à calmer l'enfant qui fait un marathon tout autour de la classe.

    C'est elle qui se régale quand je le laisse jouer au coin de regroupement pour avoir la paix quelques minutes et qu'il interpelle ses camarades, les invitant à arrêter de travailler.

    Toute l'école se mobilise pour tordre le cou aux sorcières et améliorer la situation de l'enfant.

    Directrice et collègues sont toujours là pour m'aider à faire face.

    Je ne suis pas la seule à recevoir la visite de la sorcière Bouloventre.

    Je ne suis pas la seule à essayer de faire vivre une classe accueillant des enfants perturbés.

    Alors on se sert les coudes, on s'aide, on s'écoute, on partage.

    Alors on fête un anniversaire, on boit un coup tous ensemble.

    Alors on rigole, l'humour est un merveilleux pansement !

    Bouloventre et Culpabilitas n'ont qu'à aller se faire pendre ailleurs !

    Bouloventre et Culpabilitas

    J'ai écrit ce billet parce que je suis une optimiste : j'espère que la bonne fée sera de retour demain !

    J'ai écrit ce billet parce qu'après un week-end ensoleillé j'ai repris du poil de la bête.

    J'ai écrit ce billet, aussi, pour celles et ceux qui vivent aussi ce genre de moments difficiles en classe : vous n'êtes pas les seuls et cela ne signe en rien votre incompétence même si vous vous sentez impuissants.

    Sortez, pensez à autre chose et surtout, ne laissez pas les sorcières vous envahir trop longtemps !.

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    48 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires
/*curseur*/ Sparkly Smiley Star /*flèches haut bas droite*/