• Epuisement professionnel : des profs blogueurs s'engagent ...

    Comme vous je suis enseignante et comme vous il m'arrive d'être fatiguée, découragée, angoissée. Je me sens parfois impuissante, médiocre, pas à la hauteur.

    Je suis enseignante, et je suis potentiellement victime d'épuisement professionnel.

    Bien sur je sais que ce risque est partagé par bien d’autres personnes exerçant d’autres professions mais je vous parle de ce que connais, de ce que je vis, de ce que vivent mes collègues.
    Je vous parle de ce que je connais mais qui est si peu connu et reconnu.

    Parce que je vois sur internet des choses merveilleuses que je ne parviens pas à instaurer dans ma classe, nourrissant parfois ce sentiment d'incompétence.
    Parce que mes navigations de blogs en blogs me nourrissent et me mobilisent mais dévorent également mon temps de préparation, ou mon temps libre, entretenant ainsi ma fatigue.
    Parce que je prépare ma classe pendant des heures et que souvent les choses ne se passent pas vraiment comme prévu.
    Parce que je suis enseignante, et pas seulement quand je suis devant mes élèves mais aussi le soir quand je prépare, le matin lorsque je corrige ou que je réajuste, la nuit lorsque d’un seul coup je pense à la photocopie non faite ou que j’ai une idée pour aider un élèves en difficulté ou que je repense à une situation un peu rude, le week-end ou en vacances lorsque je trouve des éléments intéressants pour mes élèves, quand je croise un parent d’élève en faisant mes courses et qu’on parle de son enfant parce que ce parent là n’arrive pas à venir parler à l’école.

    Alors, parce-que nous pouvons tous et toutes être touchés par l'épuisement professionnel, des enseignants blogueurs se mobilisent !

    Parce-que l'enseignant parfait n'existe pas, et qu'il est donc inutile de chercher à le devenir, je partage avec vous un de mes beaux échecs, une de mes grands moments de solitude :

    J’avais préparé mon premier diaporama d’histoire. Cela m’avait pris des heures car je ne maîtrisais pas encore le logiciel et que l’histoire n’était pas ma discipline de prédilection. Pour tout vous dire, je m'étais couchée vraiment tard !
    Contente du résultat et même un peu fière de moi, me voici en classe, prête pour la séance sur la vie quotidienne au Moyen âge. Les élèves sagement installés. Je branche le vidéoprojecteur...Il ne s'allume pas. J'essaye encore et encore. Les élèves commencent à s'impatienter, le vidéoprojecteur fini par s'allumer, ça va marcher, enfin ! Je demande aux élèves de se taire mais ça discute dans tous les coins... Je me dis que le calme reviendra quand le diaporama va commencer. Je clique...rien ne se passe. Bon, l'ordinateur de la classe n'est pas de première jeunesse, il est un peu lent. Mais là, c'est franchement long ! Et la classe est de plus en plus bruyante.  Voici 30 minutes que je m'acharne en vain, sans voir le temps qui passe, obnubilée par la nécessité de passer ce foutu diaporama !. J'ai vu par la suite que l'ordinateur n'était pas pourvu d'un programme qui lit les PPS !

    Résultat : Une séance qui tombe à l'eau alors que j'ai passé un temps fou à la préparer, une classe en effervescence, une maîtresse énervée... Il eut été si simple de passer à autre chose !

    Je vous raconte cette anecdote pour vous dire qu'une séquence ultra travaillée au petits-oignons ne remplacera jamais une maîtresse attentive à sa classe, une maîtresse réactive parce qu'elle n'est pas trop fatiguée !

    Alors essayons de ne pas être trop perfectionnistes et ménageons-nous !

    Parce qu’il est nécessaire de se ménager des temps libres, je partage avec vous deux de mes rituels pour débrancher:

    - Chaque jour, quand je rentre chez moi, quoi qu'il y ait à faire, je m'accorde une pose tisane et petit gouter, dans le silence et sans rien faire d'autre. Le bonheur !
    - Le mardi soir, je m'interdis de préparer quoi que ce soit pour la classe, c'est soirée sans boulot !

    Vous voyez, je suis blogueuse, je ne suis pas meilleure que vous, je suis une collègue normale!

    Ami blogueur, tu aimes cet article, tu es d'accord avec son message, tu as, toi aussi, foiré une séance et tu as une astuce pour décrocher et t'aérer la tête? Alors n'hésite pas, prends cet article, partage-le sur ton blog, change ce que tu souhaites garde ce que tu veux et publie! Le plus important c'est que le message passe! Et dis le moi pour que je puisse mettre un lien ici !

    Et n'oubliez pas : prenez soin de vous!

     

    Allez lire ce que dit aussi  Action pour prévenir l'épuisement professionnelqui a initié cette action.

    Ils en parlent aussi :

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...          Val 10           Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...  Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

    bouton blog            Craie hâtive      Qui suis-je ?           

     

     Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...                      bertaga          BSC

     

     Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...                      lesptitsmonstres               Plume 88      Azraelle

     

     

     

    « Les docs du mois de février sont arrivés ! Les fractions : Rallye liens »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Mars 2016 à 09:57

    Merci pour le partage de ton expérience ! Je comprends que tu te sois acharnée, après le temps que tu as passé à préparer tout ça, tu voulais y arriver !!!

    Sympa l'astuce pause tisane en rentrant !

      • Dimanche 6 Mars 2016 à 10:38

        Pour m'acharner, ça oui je me suis acharnée ! Voilà bien une chose que je ne fais plus du tout, dans aucun domaine. Si ça foire et bien tant pis, je passe vite à autre chose, je fais une coupure, je choisis un autre support... Quant à la tisane, je suis addict !

    2
    Dimanche 6 Mars 2016 à 10:29

    Merci pour ce partage ^^

    3
    Dimanche 6 Mars 2016 à 10:41

    J'ai publié Pascale : ici ...

    J'ai commencé à répertorier les liens des participants en bas de mon article ...

    4
    Béné
    Dimanche 6 Mars 2016 à 11:18

    Le plus dur est de ne pas culpabiliser face aux différentes injections réelles ou supposées de notre environnement! Bravo pour cet article§

    5
    Mrmoving
    Dimanche 6 Mars 2016 à 11:39

    Bonjour Pascale! Je découvre par la même occasion votre blog (étant abonné à la CPB sur Facebook), je ne manquerai pas d'y faire un petit tour.

     

    Je souhaitais (rapidement, je suis un grand bavard du clavier) faire partager mon expérience, à savoir 2 "burn-out" en l'espace de deux ans. Je ne reviendrai pas sur le premier, dû à la combinaison de la recherche d'un perfectionnisme dans le cadre de la pratique professionnelle mais aussi d'un projet pour l'école (qui tombera à l'eau à ce moment-même, après plus de 18 mois de préparation, 2 mois avant l'échéance), pour des raisons qui me dépassent encore, mais simplement évoqué le second.

    J'ai eu la présence d'esprit de consulter peut être quelques jours (heures?) avant d'atteindre le stade 4 (sur 4) du burn-out. Les raisons sont toujours les mêmes : rechercher le perfectionnisme pour chaque élève, améliorer en permanence la moindre petite seconde de présence en classe, d'enseignement ... bref se mettre une pression pas possible, tout en essayant de gérer la pression de certain(s) parent(s) d'élève(s) particulier(s). Ce qui m'a mis la puce à l'oreille très rapidement ce coup-ci, ça a été la dégradation de la relation avec ma fille qui arrivait la même semaine sur ses deux ans. Cela faisait plusieurs semaines qu'elle me repoussait ("Non, papa, tu ne viens pas jouer avec moi, tu retournes dans ton bureau Va travailler!" ... fondu en larmes lorsqu'elle me l'a dit la première fois, durant les vacances de la Toussaint).

    En cumul de cela, par curiosité (malsaine?), je me suis amusé à compter le nombre d'heures réelles que j'effectuais pour le travail. Je le faisais en rigolant, sous forme de jeu. Blagues à la maison sur cela, à l'école. Et lorsque j'ai atteint la 12e semaine à plus de 55h de travail effectif ... finalement sans réussir à atteindre la satisfaction que je voulais atteindre, cela a été le déclencheur. Prise de tension, sommeil absent plusieurs jours. J'ai craqué un vendredi soir, nouvel absence de sommeil durant le week-end, je suis retourné travailler le lundi et le mardi (m’estimant capable de fournir le travail sans mettre en danger pédagogique les élèves), puis le rdv et les analyses médicales du mardi soir ont livré leur verdict : repos, repos, repos. Et mise au point sur mon travail, il fallait que je change.

    Je n'ai rien fait pendant une semaine. Pas un livre, pas un mail, pas un contact avec l'école. Je n'ai pas pensé à tout ce qui pouvait toucher au travail pendant sept jours. Le huitième, juste avant de reprendre, j'ai mis au point certaines choses ... simples en plus : création d'une seconde boîte mail perso, uniquement pour le boulot, léger remodelage de l'emploi du temps pour équilibrer mon propre travail personnel et finalement ... ne plus se battre contre les demandes administratives pour les élèves en difficulté lorsque ces propres demandes sont officialisées sur papier et qu'elles sont aberrantes ... C'est ce point principal qui m'a "tué" cette seconde fois. J'ai également changé des choses à la maison. Il est devenu très rare que ma fille me voit travailler.

    Je suis plus libéré depuis cette seconde alerte. Je me suis plus zen. J'ai un caractère particulier, avec de fortes angoisses. Pour tout. Mais finalement, voir ma fille, voir ma compagne, les voir rire, les voir heureuses, rigoler avec elles ... valent plus que de se mettre en danger mental par le boulot.

    Je continue à faire un sacré paquet d'heures par semaine (je ne compte plus, c'était marrant jusque mi novembre). Mais autrement. Et tout aussi efficacement.

    Et puis, au boulot, voir mes élèves sourire, rigoler, poser des questions avancées, intéressantes ... bref, voir qu'ils progressent et qu'ils sont intéressés par ce qu'on fait (mince quoi, j'ai mis un place un système de concours-coloriage de lieux magnifiques du monde entier toutes les trois semaines, et le vainqueur se coltine ... un exposé sur l'endroit, c'est-à-dire ... travailler + que les autres pendant deux semaines ... ils se battent pour ça !!! Je suis fier de mes élèves ... bon, pas qu'à cause de ça n'est-ce pas :) ), professionnellement parlant, c'est le summum. Et depuis deux mois, ça me convient.

    Peu importe ce que j'entends sur mon métier et ce qu'on dit sur moi.

    Un excellent dimanche et une excellente semaine à vous tout(e)s. Notamment aux collègues sortant de vacances :).

    Romain

      • Dimanche 6 Mars 2016 à 12:57

        Merci beaucoup Romain pour ce témoignage. Je pense que beaucoup d'entre nous se reconnaitront peu ou proue dans ce que vous décrivez. Moi même parfois fois, je sais que je suis très "limite" ! Merci aussi de partager ce que vous avez mis en place pour vous protéger et mieux profiter de votre famille et de vos élèves.

        Au plaisir de vous lire !

    6
    paga
    Dimanche 6 Mars 2016 à 11:55
    merci on connait tous cela et oui c'est important de savoir prendre soin de soi
    bonne continuation et merci
      • Dimanche 6 Mars 2016 à 13:20

        Merci d'être passé ici !

    7
    Dimanche 6 Mars 2016 à 12:12
    Clem

    Super article ! Je suis PES et ce qui me parle particulièrement c'est le fait de voir sur les sites des choses merveilleuses qu'on arrive pas à mettre en place dans sa propre classe ! Je passe vraiment beaucoup de temps à naviguer de blogs en blogs et je trouve beaucoup d'inspiration mais parfois je me demande comment ils font pour que ça marche si bien, pour avoir de si beaux cahiers, pour réussir à mettre en place tout ce qu'ils proposent alors que je n'ai jamais le temps de faire tout ce que j'avais prévu, mes cahiers sont souvent moches et je beaucoup de leçons ne se passent pas comme prévu... Mais je me dit que ça viendra sûrement avec le temps et l'expérience non? Et je profite des vacances pour voyager et me changer les idées :)

    Bonne continuation à toi en tout cas !

    Clem

      • Dimanche 6 Mars 2016 à 13:16

        C'est vrai que sur les blogs, nous partageons nos outils de classe et nos façons de faire mais tout semble lisse, sans accrocs. Pourtant, je peux affirmer que ma classe ressemble à toutes les autres, avec ses moments formidables et ses moments de bruit, de décrochage...

        Avec l’expérience, tout ne marche toujours pas comme je l'ai prévu mais je sais que c'est normal et donc, je ne m'en attriste plus et surtout, je ne m'acharne plus. Je sais maintenant "sentir" ma classe et c'est ce qui est le plus important. Cela permet d'adapter ou même de ne pas faire du tout ce qui était prévu, tant pis !

        Et puis je ne cherche pas à tout chambouler d'un seul coup parce que j'ai vu chez un blogueur une superbe idée. Je rends le temps de digérer l'info, de voir comment moi je vais faire. Parfois, j'enregistre l'idée et je ne la mettrai en place que l'année suivante. Je crois qu'une nouvelle chose à la fois, ça suffit.

        Quant aux jolis cahiers, je t'invite à lire une astuce ici. Lis aussi les commentaires et tu verras que ce n'est pas toujours un but en sois !

        Profite bien de tes voyages !!!!!

    8
    RedFox
    Dimanche 6 Mars 2016 à 12:42

    Un article qui fait du bien, qui rassure, d'une certaine manière.

    Je suis T1, je partage ma classe avec une PES vraiment top... tellement top que, parfois, je trouve que par rapport à elle, je n'en fais pas assez avec mes élèves... Il a fallu un peu de temps avant que je n'ose lui expliquer ce que je ressentais. Et, surprise ! Elle-même trouvait qu'elle n'en faisait pas assez par rapport à moi !

    A partir de là, j'ai essayé (enfin, nous avons essayé) de prendre plus de recul, de moins chercher la petit bête dans nos prep, de décrocher de temps en temps. La séance ne marche pas ? Tant pis ! On respire un coup, on passe à autre chose, on réessaiera à un autre moment, peut-être avec une autre approche.

    Bon, ça ne m'empêche pas de continuer à bosser le week-end, mais je culpabilise moins si ma prep n'est pas au poil, et je n'hésite plus à emprunter des idées et des supports à droite et à gauche sans tout reconstruire moi-même.
    Bref ! Merci à toi, et à tous les autres profs blogueurs, de partager vos expériences et vos ressources avec nous !

      • Dimanche 6 Mars 2016 à 13:17

        C'est chouette de pouvoir y réfléchir à deux. Vous avez été courageuses de vous l'avouer...

    9
    Dimanche 6 Mars 2016 à 12:50

    C'est exactement ce que j'avais besoin de lire ce matin... Merci infiniment!

      • Dimanche 6 Mars 2016 à 13:18

        Tant mieux. Respire Chouette Mama, respire, et n'oublie pas de profiter de ton dimanche !

    10
    Dimanche 6 Mars 2016 à 12:53

    Ton idée enclasse est sympa de prendre qq minutes sans rien en rentrant. C'est pas toujours évident mais les respirations sont nécessaires et c'est ce qui fait qu'on tient mieux ...

    En tout cas, l'idée de Rigolett permet de libérer les paroles et de faire retomber une certaine pression ... Je trouve cela super. Il faudrait presque que l'on fasse une récap des témoignages.

     

      • Dimanche 6 Mars 2016 à 13:19

        Tu as raison, que de difficultés  et de culpabilité cachées ! Rigolett a été vraiment bien inspirée !

    11
    Dimanche 6 Mars 2016 à 13:37

    Merci Romain pour ce témoignage dans lequel je me retrouve d'une autre manière...

    12
    Vikshette
    Dimanche 6 Mars 2016 à 21:38
    Tellement vrai! Une journée la mieux préparée possible ne remplace pas un enseignant en forme... Maintenant quand je dois choisir entre dormir ou finir de préparer ou corriger, je vais me coucher! Merci pour ce post!
      • Dimanche 6 Mars 2016 à 21:43

        C'est ce que la sagesse nous dicte mais encore faut-il arriver à le faire !!! Allez zou, je file me coucher...

    13
    Lundi 7 Mars 2016 à 18:46

    Coucou Pascale, merci pour ton partage qui a permis de si beaux témoignages!

    J'aimerais adopter le goûter en silence... Mais faudrait que j'enferme mes pioupious dehors et pour le moment il fait un peu frisquet! wink2

      • Lundi 7 Mars 2016 à 19:39

        Oh ! Pôv' Rigolett,  ils n'ont pas de bonnes doudounes? beurk

    14
    Vendredi 11 Mars 2016 à 14:14
    Très intéressants ces échanges ! C'est en osant parler que l'on se sent moins seul et que l'on peut peut-être moins culpabiliser. Nous sommes toujours sur le qui-vive, à l'affût de la moindre idée qui pourrait nous aider, élever nos élèves ! Bref, on aime notre métier, ça c'est évident, mais parfois on perd la notion de la réalité et des priorités. A trop vouloir en faire .... vous connaissez la suite ! Super idée que cette chaîne !
      • Vendredi 11 Mars 2016 à 16:45

        Tu as raison, c'est parfois difficile d'accepter que l'enseignant idéal n'existe pas ...

    15
    Lundi 14 Mars 2016 à 23:46

    ça sent la fatigue de fin d'hiver tout ça... et l'épuisement pédagogique.

    C'est dur de prendre du recul, de lâcher ses projets lorsqu'ils sont trop ambitieux et énergivores, de décrocher le WE ou pendant les vacances quand le cerveau continue de turbiner sur les idées à venir et que l'ordinateur semble nous appeler... 

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 18:10

        Sans compter qu'avec le printemps reviendront les pestacles (pour moi, le 14 mai, les deux classes de CM2, 65 élèves sur scène et en coulisses) et la finalisation des gros projets (pour nous le jardin) et qu'il faut garder de l'énergie pour durer jusqu'au bout avec plaisir !

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 20:17

        Oh oui, la fin de l'année est dure. Il faut tout boucler.

        Et pour nous, cela rimera avec une fermeture de classe et beaucoup de bouleversements dans l'école...

    16
    Mardi 15 Mars 2016 à 07:26

    Coucou,

    Nous avons aussi publié notre article ce w-e si tu veux nous rajouter à ta récap wink2

    Gros bisous

      • Mardi 15 Mars 2016 à 22:22

        Bien sur que je veux, je le fais tout de suite !

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 07:10

        Merci ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/*curseur*/ Sparkly Smiley Star /*flèches haut bas droite*/