• Les devoirs à la maison au CM2

    Sujet sensible et source de discussions... Faut-il donner  des devoirs écrits pour préparer les élèves de CM2 à la sixième?

    Premièrement il y a la loi : Les devoirs écrits ne sont plus autorisés depuis 1956, ce qui a été confirmé par plusieurs circulaires depuis. Dans le texte de loi de 1956, on peut également lire, concernant l'étude du soir :  

    "On peut recommander également, et cette énumération n’a qu’une valeur indicative, les travaux à l’aiguille, le tricot, la broderie pour les filles ; les jeux de meccano, le bricol-bois, la linogravure pour les garçons ; en un mot, toutes les activités susceptibles de contribuer au développement de l’habileté manuelle, de l’attention, du goût et de la réflexion."

    Je n'ai pas résisté au plaisir de vous faire partager ce petit paragraphe !

    Deuxièmement, ce que j'en pense :

    Je trouve qu'il est important que les élèves apprennent correctement leurs leçons. Il s'agit non seulement d'avoir compris de quoi il s'agit mais aussi d'acquérir le vocabulaire nécessaire pour pouvoir expliquer ce qu'on a compris. Je demande donc que les leçons soient apprises par cœur et tant pis si certains trouvent cela vieux jeu et inutile !

    D'autre part, il me semble que si on passe son temps à préparer les élèves au travail qu'ils feront l'année suivante, on oublie que tout s'apprend en temps et en heure.

    Le CM2 n'est pas le collège et nos élèves n'ont pas encore la maturité qu'ils auront à l'entrée en sixième. On ne peut pas exiger la même somme de travail.

     Je sais aussi (pour l'avoir vécu) que les devoirs peuvent être une source de conflits dans les familles . Côté parents cela donne : Va faire tes devoirs... Je n'y comprends rien...De mon temps on ne faisait pas comme ça... Côté enfants : J'ai pas de devoirs, j'ai tout fait en classe... Mais la maîtresse elle a dit que... J'ai rien compris...  Et c'est parti pour 1 heure de discussions ou de cris et de crises !

    Enfin, je pense que ceux qui ont des facilités vont faire leurs devoirs en 5 minutes, c'est donc qu'ils n'en n'ont pas franchement besoin. Quant à ceux qui peinent, ils ont déjà du mal en classe, les parents ne peuvent pas forcément les aider ou bien ils feront les devoirs pour leurs enfants, pas très utile tout ça.

    Voici donc comment je procède, en essayant de contenter tout le monde : les parents, les élèves et...moi!

    En première période, je consacre du temps pour "apprendre à apprendre" les leçons.

    Je sais que pour bon nombre d'élèves cet exercice est fastidieux et difficile, donc je ne donne pratiquement pas de devoirs écrits, une ou deux opérations, une phrase à écrire tout au plus.

    Lors de la seconde période, un peu plus de leçons ou de poésies à apprendre et à peine un peu plus de travail écrit, certains commencent à préparer des exposés. Article dédié par ici !

    A partir de la troisième période, tout le monde (ou presque) sait correctement apprendre une leçon. J'essaie de donner le travail une semaine à l'avance pour que les élèves apprennent à s'organiser. C'est très difficile pour certains, j'essaie donc d'être régulière : ainsi, en plus des leçons, et en fonction des projets de la classe, de la difficulté et de la longueur des leçons,  pour chaque lundi ils doivent lire le nouveau texte de grammaire (Picot) et souligner les verbes conjugués ou repérer d'autre éléments grammaticaux, mardi une courte transposition de texte ou un exercice de révision en grammaire ou bien de la lecture,  pas du tout de devoirs ni de leçons pour le mercredi (demande de mes élèves), pour jeudi il faut relire le travail de sciences  plus faire un exercice de maths,  il y a la dictée à corriger pour vendredi. (j'y consacrerai un article) 

    Nous établissons en janvier un planning des exposés à préparer seul(e) ou en binôme, cela demande un travail de préparation qui enthousiasme les élèves qui s'y investissent vraiment !!!

     Je préviens les parents que le travail ne doit pas dépasser 20 minutes, apprentissage des leçons y compris. Si l'enfant n'arrive pas à faire  tout seul le travail demandé, c'est qu'il n'a pas compris ce que nous avons fait en classe. Je demande que les parents l'écrivent sur le cahier de liaison, sans que ça soit une tragédie grecque à la maison!!!

    Et vous, parents ou enseignants, qu'en pensez-vous?

    « Les exposés en CM2Charlie et la chocolaterie »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    VAL10
    Lundi 29 Décembre 2014 à 01:45

    Bonjour Pascale,

    Si seulement les profs de collège se posaient les mêmes questions concernant les élèves de 6ème .... La transition CM2-6ème est extrêmement dure, j'en suis là avec ma fille actuellement. La masse de devoirs est colossale, je lui apprends à s'avancer, à être autonome, mais la plupart des devoirs sont donnés la veille ou l'avant veille, les évaluations annoncées tardivement ... Les profs ne se concertent pas donc chacun donne plusieurs exercices et leçons pour sa matière ... et si les élèves ne suivent pas le rythme et bien tan-pis !!! Ma fille est épuisée, et fait régulièrement ses devoirs dans la douleur. Parfois je l'envoie se coucher même si la leçon n'est pas bien apprise, car elle est épuisée et plus rien ne rentre. Elle a donc parfois des notes qui ne correspondent en rien à ce qu'elle est capable de faire. En tant que mère cela me rend malade. En tant qu'enseignante je me demande pourquoi à partir du collège on ne prend plus en compte les difficultés des élèves alors qu'en primaire on ne fait que ça. La transition serait moins rude si les profs anticipaient plus, s'ils se contentaient de donner un exercice chacun au lieu de 2 ou 3 ou 4 par matière, s'ils se concertaient un minimum pour les évaluations. Et pour info ma fille s'en sort avec 16 de moyenne et les félicitations car elle s'accroche et je l'aide autant que je peux. Mais est-ce que cela va durer ? Et qu'en est-il des élèves qui ne peuvent être aidés à la maison ??? En 6ème nombre d'élèves ne sont pas assez mûrs pour faire tous leurs devoirs seuls. Ceux qui n'ont pas d'aide et bien ils baissent les bras très vite, malheureusement.

    Je pense donc qu'il faut jongler entre :

    - ne pas donner trop de devoirs en primaire car c'est difficile à gérer pour beaucoup d'élèves sans l'aide de leurs parents,

    - leur en donner quand même un peu pour les préparer au rythme effréné du collège.

    Désolée, c'est une réponse de Normand.

    En fait, je pense que ta manière de procéder est idéale, car tu y vas progressivement au fil de l'année. Et les profs de collège devraient en faire de même avec leurs élèves de 6ème. Malheureusement, le rythme effréné démarre dès le mois de septembre, on ne leur laisse pas le temps de s'adapter. Cela devrait être abordé dans les liaisons école-collège.

    Mon fils lui n'avait absolument aucun devoir en CM2. En 6ème il a souffert !!! Pourtant il était très bon élève. Je n'ose pas imaginer ce qu'il en est pour les élèves en difficulté. En fait si,  j'imagine qu'ils décrochent. Alors qu'avec un peu d'aide ils pourraient s'en sortir. Je le vois avec ma fille à qui je réexplique les leçons non comprises en classe.

    La grosse erreur à ne pas commettre c'est de ne pas donner de devoir du tout en CM2, vu qu'après ils croulent sous les devoirs en 6ème. Comme si entre la fin du CM2 et le début de la 6ème, un petit miracle s'opérait chez les enfants, les rendant parfaitement autonomes pour faire leurs devoirs !!!

    Quant à ma fille, certains profs n'ont pas réalisé que ces vacances-ci étaient consacrées aux fêtes de fin d'année. Elle a plusieurs évaluations à préparer pour la semaine de la rentrée. Je l'ai obligée à se reposer durant une semaine entière pour récupérer. Puis nous avons fait un planning de révision, histoire d'étaler l'apprentissage des leçons sur la 2ème semaine. Mais il y a le réveillon au milieu ! Vacances en partie gâchées "je peste" ...

    J'espère que tu ne m'en voudras pas d'avoir profité de l'occasion pour pousser un petit "coup de gueule". Je ne suis pas en guerre contre les profs de collège, certains sont vraiment très bien, mais pas tous, et le système est mal fichu ! Les programmes sont très lourds aussi au collège ...

    A bientôt ...

    2
    Lundi 29 Décembre 2014 à 11:51

    Courage Val10 ! Mon plus jeune fils est en troisième et ce passage difficile est un lointain souvenir! Dans le collège de mon quartier, les profs sont très attentifs aux élèves de sixième et sont très à l'écoute des parents, malgré tout, être parent de collégien est, c'est sur, un des  métiers les plus difficiles !!!

    Peut-être que tu pourrais rencontrer le prof principal ou le délégué des parents d'élèves pour mettre les devoirs à l'ordre du jour des conseils de classe?!

    Bonne fin de vacances à toi et ta famille.

    3
    VAL10
    Lundi 29 Décembre 2014 à 13:15

    Oui, pour mes deux autres enfants c'est un lointain souvenir aussi .... J'avais peut-être oublié ! J'ai déjà envoyé un mail au collège et effectivement je pense prendre rendez-vous avec la prof principale. Le collège de mon quartier est bien réputé, mais les profs ne me semblent pas tous très à l'écoute. En tous cas ils ne semblent pas faire de différence entre les élèves de 6ème et les autres.

    Bref, pour en revenir au sujet de ton article, je pense qu'il est très judicieux de leur donner des devoirs de façon progressive en CM2, et il serait souhaitable que le collège poursuive en 6ème.

    Merci pour ton écoute. A bientôt ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/*curseur*/ Sparkly Smiley Star /*flèches haut bas droite*/