• Ma classe de CP est une classe formidable où des enfants tous très différents apprennent ensemble.

    Ma classe a un côté un peu magique, un beau matin (ou après-midi, comme vous voulez), le petit qui ne connait pas le nom des lettres se met à lire, comme ça, sans crier gare, sans prévenir. La petite timide qui ne dit jamais rien, d'un coup d'un seul se met à lire toute seule les consignes du fichier de maths.

    Et ce n'est pas fini, ils font pareil en maths, par un bel après-midi (ou par une belle matinée, comme vous voulez bien sur) les voilà qui comprennent le principe de la soustraction...

    Et moi, la maîtresse, en les voyant progresser comme ça, j'ai l'impression qu'une bonne fée est cachée dans ma classe, ils me donnent même des frissons les petits Schtroumpfs. Même si certains sont malhabiles, très remuants, bavards ou au contraire éteints. Même si ce n'est pas facile pour ceux qui ne parlent pas bien le français ou qui ont des difficultés particulières. Ils avancent et c'est ce qui m'importe et me réjouit.

    Et puis un jour,  un petit bonhomme qui ne va pas bien, pas bien du tout, devient  violent, très violent, vis à vis de lui même,de ses copains et même de moi aussi, rendant la vie de la classe très très compliquée, pendant de longues journées, de longs jours, d'interminables semaines.

    Mais où sont donc passés les sourires des petits Schtroumpfs?

    Où est passée ma belle énergie?

    Où sont passées mes envies de jeux et d'ateliers?

     Mais où est donc passée la bonne fée? Mystère !

    La sorcière Bouloventre...

    En attendant, la sorcière Bouloventre vient me titiller...

    La vilaine s'incruste dans mes rêves et le matin quand je bois mon thé. Elle m'accompagne toute la journée.

    Je ne veux pas qu'elle prenne le contrôle mais je me surprends à crier, à gronder pour des broutilles des petits qui, somme toute, ne font rien de bien méchant.

    Je ne veux pas qu'elle prenne le contrôle mais j'ai souvent le sourire un peu forcé, je le sens.

    Je ne veux pas qu'elle prenne le contrôle mais j'ai supprimé les ateliers car il faut veiller au grain.

    Je ne veux pas qu'elle prenne le contrôle mais elle est aux commandes quand le petit se déshabille, restant vêtu de son seul slip au milieu de la classe.

    J'essaie de prendre du recul, de comprendre, d'être bienveillante.

    Alors, la copine de Bouloventre s'invite à la fête, la très antipathique Culpabilitas !

    C'est elle qui ricane dans mon dos quand l'enfant est accueilli chez mon collègue de CM2.

    C'est elle encore qui se réjouit quand la séance de maths n'a pas été très dynamique.

    C'est elle qui est à la fête quand la séance de lecture est interrompue.

    C'est elle qui s'amuse quand je n'arrive pas à calmer l'enfant qui fait un marathon tout autour de la classe.

    C'est elle qui se régale quand je le laisse jouer au coin de regroupement pour avoir la paix quelques minutes et qu'il interpelle ses camarades, les invitant à arrêter de travailler.

    Toute l'école se mobilise pour tordre le cou aux sorcières et améliorer la situation de l'enfant.

    Directrice et collègues sont toujours là pour m'aider à faire face.

    Je ne suis pas la seule à recevoir la visite de la sorcière Bouloventre.

    Je ne suis pas la seule à essayer de faire vivre une classe accueillant des enfants perturbés.

    Alors on se sert les coudes, on s'aide, on s'écoute, on partage.

    Alors on fête un anniversaire, on boit un coup tous ensemble.

    Alors on rigole, l'humour est un merveilleux pansement !

    Bouloventre et Culpabilitas n'ont qu'à aller se faire pendre ailleurs !

    Bouloventre et Culpabilitas

    J'ai écrit ce billet parce que je suis une optimiste : j'espère que la bonne fée sera de retour demain !

    J'ai écrit ce billet parce qu'après un week-end ensoleillé j'ai repris du poil de la bête.

    J'ai écrit ce billet, aussi, pour celles et ceux qui vivent aussi ce genre de moments difficiles en classe : vous n'êtes pas les seuls et cela ne signe en rien votre incompétence même si vous vous sentez impuissants.

    Sortez, pensez à autre chose et surtout, ne laissez pas les sorcières vous envahir trop longtemps !.

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    56 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
/*curseur*/ Sparkly Smiley Star /*flèches haut bas droite*/